Justice et Paix | 11.01.2011

Justice et Paix à propos de l’initiative „pour la protection face à la violence des armes“


Justice et Paix | 29.10.2009

Abstimmung vom 29. November 2009 über ein Exportverbot von Kriegsmaterial



Justice et Paix | 02.03.2009

Dépôt de l’initiative populaire contre la violence des armes



Tous documents

Justice et Paix | Communiqué de presse | 11.01.2011

Liberté et sécurité – oui à l’initiative

Justice et Paix à propos de l’initiative „pour la protection face à la violence des armes“

L’initiative „pour la protection face à la violence des armes“ apporte davantage de liberté et de sécurité pour les femmes et les enfants et contribue en outre à la prévention du suicide chez les hommes. Le contrôle de l’Etat qu’elle exige sur la détention et la vente des armes est objectivement, politiquement et proportionnellement justifié. Il peut être exigé pour les tireurs sportifs, les chasseurs, les collectionneurs et les armuriers. Les restrictions de liberté qu’il entraine sont sans commune mesure avec les dangers liés à la libre circulation des armes.
La liberté et la sécurité sont des biens essentiels. L’Etat, à juste titre, fait beaucoup pour les protéger dans les divers domaines de la vie sociale. La protection contre l’usage abusif des armes fait indéniablement partie de ses devoirs. Il ne doit pas seulement empêcher la violence
effective des armes, mais aussi les menaces qui l’accompagnent. Ces menaces pèsent souvent d’un poids très lourd sur les femmes et les enfants.
Exiger une attestation de besoin et de capacité pour la possession d’armes à feu, tenir un registre central des armes et assurer le dépôt des armes militaires hors du domicile sont donc des mesures appropriées et justifiées. Le contrôle de l’Etat sur le commerce et la détention d’armes sert la liberté de tous. L’activité des tireurs sportifs, des chasseurs, des collectionneurs ou des armuriers n’est aucunement remise en cause. Les restrictions de liberté liées à ce contrôle sont proportionnelles et supportables, au même titre par exemple que les contrôles de sécurité dans les aéroports ou l’obligation de formation pour les propriétaires de chiens.
Un véritable sens des responsabilités ne s’affirme pas par un simple appel à la liberté et à la responsabilité individuelles, mais bien plus par l’acception de limites à sa propre liberté utiles pour le bien de tous, car, dans la réalité, tous ne comportent pas de manière responsable.