Justice et Paix | 12.05.2011

Justice et Paix organise une rencontre entre politiciens, experts de la migration et représentants des Eglises


Justice et Paix | 05.12.2010

Argumentaire de Justice et Paix pour les votations sur l´initiative sur le renvoi des étrangers criminels et le contre-projet


Justice et Paix | 13.10.2010

Stellungnahme von Justitia et Pax zur Volksabstimmung vom 28. November 2010


23.03.2010

Pour une pratique cohérente de la naturalisation suisse


Tous documents

Justice et Paix | Communiqué de presse | 12.05.2011

L’accueil des étrangers – un défi pour l’Eglise et la politique

Justice et Paix organise une rencontre entre politiciens, experts de la migration et représentants des Eglises

A l’invitation de l'Abbé Martin Werlen, représentant de la Conférence des évêques suisses, et de l’évêque catholique-chrétien Harald Rein, une rencontre s’est tenue jeudi 5 mai à Berne en vue d’un échange approfondi sur les questions actuelles de politique des étrangers et de l’asile : elle réunissait les conseillers nationaux et conseillers aux Etats de toutes les fractions représentées au Parlement fédéral et les experts de diverses
organisations pour migrants. Ces dernières années, le débat public s’est constamment durci. En ouverture de la discussion, l’Abbé Martin Werlen a déclaré que, durant les premiers siècles de l'Église, l’accueil des étrangers a été un signe distinctif des chrétiens.
Aujourd’hui en revanche, les Eglises arrivent de moins en moins à communiquer leur vision d'une «société ouverte à l’étranger». «C'est pourquoi les Eglises feraient bien d'écouter les opinions des diverses forces sociales», a déclaré l’Abbé Werlen.
Les politiciens et experts ont convenu que la cohabitation - dans les communautés, écoles et associations - entre ressortissants suisses et étrangers fonctionne beaucoup mieux que ne laisse paraître le débat très polarisé sur le plan politique. Bien que certains représentants politiques aient mis en garde les Eglises à ne pas nier les problèmes réels au nom d’un idéalisme erroné, tous les politicien(ne)s présent(e)s se sont accordé(e)s à dire que les Eglises avaient à accomplir des tâches importantes dans ce domaine. Outre l'engagement caritatif, il serait utile que les Eglises, comme contrepoids au débat fortement émotionnel au niveau politique, proposent une place pour un dialogue objectif et impartial. En conclusion, l’Abbé Martin Werlen a formulé le souhait que cette forme d'échange se poursuive à l'avenir.
Ont pris part à cette rencontre:
Christin Achermann, chercheuse dans le domaine de la migration, Université de Neuchâtel; Katia Aeby, Justice et Paix; Wolfgang Bürgstein, Justice et Paix; Kurt Fluri, conseiller national PLR ; Hannes Germann, conseiller aux Etats UDC ; Georg Kreis, Commission fédérale contre le racisme; Josef Lang, conseiller national Verts; Ada Marra, conseillère nationale PS; Beat Meiner, Organisation suisse d'aide aux réfugiés; Giusep Nay, ancien juge fédéral; Marco Schmid, Migratio; Barbara Schmid-Federer, conseillère nationale PDC; Simon Spengler, Commission pour la communication et les médias; Christina Tuor, Fédération des Eglises protestantes de Suisse; Bettina Zeugin, Caritas Suisse.
Pour plus d‘informations:
Wolfgang Bürgstein, 031 381 59 57, wolfgang.buergstein@juspax.ch.