Service d'information | 10.01.2013

La prise de position œcuménique des Eglises de 2005 visant à protéger le dimanche n’a rien perdu de son actualité.




Justice et Paix | 30.09.2010

Verlautbarung der Schweizerischen Nationalkommission Justitia et Pax


Justice et Paix | 27.01.2010

Justice et Paix à propos de la pauvreté en Suisse


Tous documents

Justice et Paix | Communiqué de presse | 02.07.2009

Justice et Paix dénonce les demi-vérités et les affirmations trompeuses du comité contre l’assainissement de l’AI

J+P – Les journaux suisses publient actuellement de gros encarts publicitaires du comité pour le non au financement complémentaire de l’Assurance invalidité soumis en votation populaire le 27 septembre. La Commission nationale suisse Justice et Paix, qui recommande le oui à cet assainissement nécessaire de l’AI, s’élève contre le contenu et la forme de cette argumentation.
L’annonce par exemple ne dit nulle part qu’il s’agit d’une augmentation de la TVA minime et limitée dans le temps. On donne plutôt l’impression que la TVA est augmentée de 8%. En fait, la proposition soumise au vote est une augmentation de 0,4% pour passer de 7,6% à 8%. En outre l’annonce prétend que l’endettement important de l’AI pourrait être compensé uniquement en renforçant le contrôle des abus. En réalité vouloir économiser des milliards de francs signifie exclure de l’AI des groupes entiers de bénéficiaires. Argumenter de telle manière est malhonnête, car tous les responsables savent bien qu’il s’agit d’un problème beaucoup plus fondamental.
Une telle stratégie de communication, dans une campagne de votation, fait fi de la formation démocratique de l’opinion publique. Dans tous les cas, les personnes handicapées sont ainsi accusées d’abuser de l’aide et sont qualifiées de « faux invalides ». Cette attitude, qui n’offre aucune solution constructive, met en danger la solidarité sociale. Un tel développement nous cause une sérieuse inquiétude. D’un point de vue éthique, toutes les solutions qui se font sur le dos d’une partie de la population doivent être rejetées.
C’est pourquoi la Commission nationale suisse Justice et Paix recommande un oui clair en faveur de l’assainissement de l’AI qui constitue en même temps une contribution indispensable pour la sécurité à long terme de l’AVS, et en aucun cas un «pillage» comme le prétend cette annonce.
Berne, le 2 juillet 2009
Contact: Maurice Page, tél. 031 382 01 29