Justice et Paix | 12.09.2016

Initiative populaire pour une économie verte



Justice et Paix | 01.07.2016

Planifier la mort est inacceptable


Justice et Paix | 05.06.2016

Référendum contre la modification de la loi sur l’asile


Tous documents

Justice et Paix | Communiqué de presse | 24.11.2008

Rétablir la paix au Nord Kivu

Avec la reprise des conflits au Kivu, Justice et Paix de Belgique, des Pays-Bas et de Suisse s’inquiètent fortement du risque de voir la région des Grands-Lacs retomber dans une guerre internationale ouverte. Elles appellent à la cessation immédiate des combats
Elles insistent aussi sur l’importance du plein respect sur l’ensemble du territoire de l’autorité gouvernementale ainsi que sur la lutte contre l’impunité et la cessation du pillage des ressources naturelles. Entre-temps les troupes des Nations-Unies (Monuc) ont un rôle indispensable à jouer à court et moyen terme : cela implique une volonté politique claire et les moyens nécessaires pour repousser les actions offensives des bandes armées.
Dans un message du 5 novembre, Mgr François Xavier Maroy Rusengo, archevêque de Bukavu relève que «pour de l’or, du diamant ou du coltan, des populations entières sont décimées, leurs habitations occupées, détruites ou incendiées par des bandes armées congolaises, souvent clairement soutenues par des armées étrangères avec des ramifications internationales encore plus étendues qu’on ne
l’imagine »
Les Commissions Justice et Paix de Suisse, Belgique et Pays-Bas font leur cette inquiétude et demandent un engagement accru de la communauté internationale et en particulier des pays d’Europe pour rétablir rapidement la paix dans cette partie du Congo. Les populations civiles sont toujours celles qui souffrent en premier de la guerre.

Berne, le 18.11.2008
Commission nationale suisse Justice et Paix
Commission Justice et Paix belge francophone
Commission Justice et Paix des Pays-Bas

Justice et Paix Suisse, Justice et Paix Belgique, Justice et Paix Pays-Bas